L’agence Artefact

Depuis sa création, ARTEFACT développe d’importants projets publics et privés dans une démarche essentiellement contextuelle.

IMAGE ACCUEIL ARTEFACT NB

Notre philosophie

Fort de plus de cinquante collaborateurs, Artefact s’est affirmé comme acteur apprécié des Maîtres d’ouvrage sur de grands projets complexes et structurants :

  • Pôle Régional des Savoirs à Rouen
  • Siège social de la Matmut
  • Construction d’un bâtiment tertiaire de 14 000 m² environ à Rouen, opération en cours de réalisation dont l’objectif est d’être labellisé passivhaus
  • et nombres de réalisations qui ont permis à ARTEFACT de s’illustrer tant dans le domaine de la conception que de celui de la conduite d’opérations.

Cette volonté d’être acteur de son époque au service des autres a permis de diversifier les activités dans de nombreux domaines dans le cadre de concours d’équipements publics et de partenariats avec des maîtres d’ouvrage privés :

  • Habitat
  • Établissement recevant du public
  • Tertiaire
  • Commercial
  • Espace urbain
  • Design

Une approche du développement durable

La prise de conscience mondiale sur le besoin de protéger le futur de nos prochaines générations, la volonté de soigner les maux de l’urbain (l’architecte devient le médecin de la ville) et de maîtriser les ressources énergétiques, amènent l’architecte à se positionner en chef d’orchestre responsable.

Le développement durable est devenu une thématique obligatoire.

Fort de ces constats, Artefact développe de manière croissante des concepts environnementaux qui permettent aux divers acteurs et utilisateurs de trouver un cadre de vie ou de travail en synergie avec la qualité environnementale. Toutes les facettes sont ainsi abordées : le paysage, la gestion des eaux, les énergies renouvelables, l’enveloppe bâtie, les protections solaires, la santé dans le bâtiment, la pérennité des matériaux, le recyclage.

Une formation « ingénierie et architecture à haute qualité environnementale » permet d’encadrer les projets tant sur le volet conceptuel et organisationnel, que sur les interfaces techniques et règlementaires.

La gestion rigoureuse tout au long de l’élaboration des projets et la compétence des professionnels jusqu’à la réception sont des gages de réussite qui ont forgé la réputation de l’agence.

Informatique

 

La formation des collaborateurs en interne et en externe est permanente et continue. Les outils informatiques matériels et logiciels sont performants, sans cesse renouvelés et mis à jour pour une fiabilité maximum.

L’ensemble fonctionne à partir d’un serveur puissant qui irrigue une quarantaine de postes équipés de tous les logiciels adaptés.

La sécurité, la protection et la sauvegarde des données sont des objectifs prioritaires traités avec des partenaires professionnels extérieurs.

Artefact et la maquette architecturale numérique – BIM (Building Information Modeling)

L’agence Artefact travaille depuis de nombreuses années avec les derniers outils destinés à mieux communiquer les projets. Le déploiement des différentes solutions montre que les jeux d’acteurs évoluent et que chaque projet fait l’objet d’une nouvelle démarche de communication : relation maître d’ouvrage, entreprises et équipe de maîtrise d’œuvre.

Les solutions logicielles choisies au sein de l’agence sont aussi évolutives que la culture interne liée aux projets et aux collaborateurs. Ainsi, le logiciel Archicad permet une plus grande diffusion du paramétrique et instaure une interopérabilité des formats d’échanges sans modifier les habitudes de nos cotraitants.

La modélisation en interne s’opère par un serveur BIM qui permet une gestion des projets en équipe, un export des données sur des plateformes numériques, FTP et autres armoires à plans. Les directeurs de projet et de travaux communiquent avec des tablettes numériques avec des logiciels type BIMx, TEKLA, BIMsight et Archipad.

la-filature-et-le-bim-news

La réalité du projet passe du virtuel au concret, c’est le sens du travail constructif. La dimension relationnelle prend alors tout son sens en instaurant une obligation de travail parallèle des membres de l’équipe et ainsi donc une vérification au fil du projet.

La volonté de communication dans le projet est la garantie d’anticipation des problèmes à régler et d’interagir avec la technique au démarrage de la conception. Le projet environnemental prend alors tout son sens sur l’interface sociétale : plus communiquer et partager au sein du projet.